lundi 31 octobre 2016

Infos santé: Kiné Ostéo-Exercices contre la lombalgie



Exercices contre la lombalgie

Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement, au moment où vous le désirez. Ils doivent être exécutés sur une surface dure (par terre tout simplement). Durant l'exercice, la respiration doit être poursuivie normalement sans blocage. Les exercices doivent être répétés plusieurs fois. Le nombre nécessaire est variable d'un individu à l'autre. il faut répéter le mouvement jusqu'à sentir une fatigue dans les muscles ou les tendons concernés. D'une manière générale (sauf précision dans l'exercice), pour un exercice de musculation, le temps de contraction est de 6 secondes pour un temps de repos de 6 secondes ; pour un exercice d'assouplissement, le temps de travail est de 20" pour un temps de repos équivalent (correspondant le plus souvent au temps de travail sur le membre opposé). En aucun cas, les exercices ne doivent être douloureux, toute douleur doit entraîner un arrêt immédiat de la séance.

Pour les exercices en position allongée, la position de départ est toujours la même, jambes pliées à 45 ° et légèrement écartées, rachis lombaire bien appliqué au sol, bras le long du corps. Dans cette position, se détendre en respirant calmement et profondément à son rythme et par le ventre : à l'inspiration, le ventre se gonfle, à l'expiration, le ventre se dégonfle.

Exercices globaux

  • Exercice 1 (correction du dos cambré) : allongé sur le dos, les jambes pliées, prendre ses 2 genoux fléchis en passant ses mains sous ceux-ci entre la cuisse et la jambe et les ramener vers le thorax de telle façon que le dos se mette en " dos rond ". A partir de cette position, faire basculer l'ensemble du corps en avant et en arrière tel un tampon-buvard. Répéter l'exercice plusieurs fois.


  • Exercice 2 (correction d'attitude du dos) : en position debout le dos le long d'un mur, s'étirer vers le haut en essayant de bien appliquer le bas du dos au mur. En cas de difficulté, avancer légèrement les pieds.


  • Exercice 3 (étirement du bas du dos) : allongé sur le dos, les jambes pliées, prendre un des genoux fléchis et le ramener lentement vers le thorax. Tenir 10 " puis revenir à la position de départ. Faire l'exercice avec l'autre jambe puis avec les deux.


Exercices d'étirement

  • Exercice 4 (étirement du quadriceps) : debout sur un membre, prendre en arrière son pied avec la main opposée en fléchissant le genou. En restant bien droit, fléchir le genou au maximum et amener la cuisse vers l'arrière afin de ressentir une tension à l'avant de la cuisse.


  • Exercice 5 (étirement des muscles antérieurs de la hanche) : en fente avant, un genou à terre, pousser le bassin vers l'avant afin de ressentir une tension en avant de la hanche.


  • Exercice 6 (étirement des Ischio-Jambiers) : debout sur une jambe, l'autre jambe tendue reposant sur un tabouret, les mains sur les hanches, basculer le bassin vers l’avant, redresser le dos, les épaules et la tête afin de garder le regard horizontal et le dos bien droit et rigide, abaisser le tronc jusqu'à ressentir une tension dans l'arrière des cuisses.


Exercices de tonification

  • Exercice 7 (renforcement global du tronc) : au sol, le corps bien droit, repose sur les avant-bras et les orteils. Décoller de quelques centimètres un pied, le reposer puis décoller et reposer l'autre et ceci à un rythme d'un battement par seconde. Cet exercice a pour but de développer l'ensemble de la musculature du tronc. Répéter l'exercice jusqu'à ressentir une fatigue au niveau du tronc.


  • Exercice 8 (renforcement des muscles paravertébraux) : à genoux, mains croisées au niveau des épaules, se pencher en avant puis remonter lentement à la station verticale. Répéter l'exercice plusieurs fois jusqu'à ressentir une fatigue au niveau des muscles du dos.


  • Exercice 9 (renforcement des muscles postérieurs ) : à quatre pattes, décoller et tendre la jambe droite en arrière et, en même temps, tendre le bras gauche en avant. Ramener les membres et faire l'exercice avec la jambe gauche et le bras droit. Répéter l'exercice plusieurs fois jusqu'à ressentir une fatigue au niveau des muscles du dos.


  • Exercice 10 (renforcement des muscles latéraux du tronc) : allongé sur le côté, le haut du corps reposant sur le coude et la main ; laisser descendre le bassin puis le remonter à la position initiale. Répéter l'exercice plusieurs fois jusqu'à ressentir une fatigue au niveau du côté du tronc.


  • Exercice 11 (renforcement des abdominaux) : allongé sur le dos, les jambes pliées, joindre les mains en avant et relever le haut du corps jusqu'à mi-dos de telle manière que les mains atteignent le niveau des genoux. Tenir 5" puis revenir lentement à la position de départ. Répéter l'exercice plusieurs fois. Au départ, si l'exercice est trop difficile ou douloureux, mettre un gros coussin sous les épaules et le dos afin de redresser le tronc. Afin de faire travailler les obliques, l'exercice peut être fait en mettant les mains d'un côté puis de l'autre des genoux. On peut ainsi faire un exercice avec les mains à droite des genoux, un au milieu et un à gauche. Si l'exercice est trop facile, mettre les mains croisées sur les épaules et faire l'exercice ainsi.


  • Exercice 12 (renforcement des muscles paravertébraux lombaires) : allongé sur le dos, les jambes pliées et les bras le long du corps, décoller les fesses en faisant attention de bien garder le dos droit. Tenir 5" et se reposer 10". Faire l'exercice plusieurs fois, éventuellement en alternance avec l'exercice 13.


  • Exercice 13 (travail des membres inférieurs) : en position debout, les jambes écartées, le dos bien droit, s'accroupir progressivement en gardant le bas du dos bien rigide et droit. Seules les articulations des membres inférieurs travaillent. Il doit être ressenti une tension au niveau des 2 hanches. Garder la position 5". Répéter l’exercice plusieurs fois.


Source MPR Médecine Physique de Réadaptation

Recettes Marocaines-Salade de persil


Salade de persil

Préparation : 10 mn
Cuisson : sans
Pour 3 à 4 personnes
1 gros bouquet de persil plat très frais
1 oignon blanc moyen
2 gros citrons
Sel
1. Rincez le persil et essorez-le à fond dans du papier absorbant. Hachez finement les feuilles. Épluchez l’oignon et hachez-le finement.
2. Pelez 1 citron à vif, coupez-le en dés, en retirant les membranes blanches et les pépins. Pressez le second citron pour en extraire le jus. Mélangez le persil, l’oignon et les dés de citron. Salez légèrement et arrosez de jus de citron. Mélangez à nouveau.
3. Servez frais, seul ou avec d’autres salades, ou encore avec une entrée chaude.

dimanche 30 octobre 2016

Recettes Marocaines-Chorba aux légumes

Chorba aux légumes

Préparation : 25 mn
Cuisson : 40 mn
Pour 6 personnes
2 gros oignons
4 blancs de poireau
2 pommes de terre
4 carottes
2 navets
4 tomates
2 branches de céleri
50 g de beurre
2 litres de bouillon de bœuf
1 cuillerée à café de curcuma
50 g de vermicelle
4 branches de persil
4 branches de coriandre
Sel
Poivre noir
1. Pelez les oignons et hachez-les. Nettoyez les poireaux, fendez-les en deux, détaillez-les en rondelles et lavez-les. Epluchez les pommes de terre, les carottes et les navets et coupez-les en dés. Plongez les tomates 10 secondes dans de l’eau bouillante, rafraîchissez-les aussitôt, pelez-les et concassez-les au couteau. Détaillez les branches de céleri en fines lamelles.
2. Faites fondre le beurre dans un faitout et, quand il est bien mousseux, faites-y revenir les oignons et les poireaux sans les laisser dorer. Ajoutez les pommes de terre, puis arrosez avec le bouillon et portez à ébullition.
3. Ajoutez alors les carottes, les navets, les tomates et le céleri dans le faitout. Salez légèrement, car le bouillon est déjà salé, poivrez largement. Ajoutez le curcuma, mélangez, couvrez. Dès la reprise de l’ébullition, comptez 20 minutes.
4. Versez le vermicelle en pluie dans la soupe et laissez cuire pendant encore 5 minutes.
5. Rincez, épongez soigneusement le persil et la coriandre, hachez-en les feuilles. Versez la soupe en soupière, parsemez de persil et de coriandre hachés et servez sans attendre.

samedi 29 octobre 2016

Infos santé : Kiné Ostéo-Comprendre la douleur chronique

Comprendre la douleur chronique

Le phénomène de la douleur chronique représente un défi de taille pour les professionnels de la santé, puisque des milliers de gens en souffrent quotidiennement sans trouver de solution à leur problème. La douleur chronique pousse de plus en plus de gens à se tourner vers les médecines alternatives et les médecines douces. Une des raisons est que les gens ne sont pas suffisamment éduqués sur le fonctionnement du corps humain. Lorsqu’une douleur survient, les gens paniquent car ils ne comprennent pas ce qui se passe et ne savent pas quoi faire pour y remédier. De ce fait, ils ignorent toute l’influence qu’ils pourraient avoir sur leur douleur et maladie sans nécessairement être dans l’obligation de consulter un professionnel de la santé. Le rôle qu’a chaque individu sur sa propre guérison est fondamental. C’est pour cette raison que chaque patient est un soignant qui s’ignore. Ce ne sont pas de nouveaux remèdes que les gens ont besoin mais de nouvelles aptitudes pour élever leur conscience!

En réalité, la douleur n’est rien d’autre qu’une expérience désagréable que l’on vit par le biais d’informations neurologiques qui sont parvenues au système nerveux central. Ce dernier interprète les informations qu’il reçoit et nous informe s’il y a quelque chose qui ne vas pas. Le problème est que le site de la douleur n’est pas toujours représentatif de l’endroit où se situe la cause de la douleur. De plus, il est parfois très complexe de déterminer la cause initiale d’une douleur chronique, surtout lorsqu’il n’y a pas eu de traumatisme. Cette expérience désagréable est évidemment influencée par notre passé, nos expériences vécues, nos antécédents émotionnels, notre motivation personnelle, notre focalisation ou attention, nos apprentissages, etc.


Présentement, le monde médical est dans un mode de pensée qui suggère que la structure gouverne la fonction. Par exemple, un problème de genou influence la démarche. C’est un modèle purement mécanique auquel il faut identifier une structure mécanique en cause pouvant expliquer le motif de consultation du patient. Mais cette théorie est peut-être incomplète et l’avancée de la science pourra peut-être le confirmer car en réalité, la neurologie est au service de la fonction et non l’inverse. C’est-à-dire qu’il y a d’abord une information neurosensorielle quelconque qui parvient au cerveau, celui-ci interprète cette information et élabore une réponse motrice.

Information neurosensorielle -------à cerveau ---------à réponse motrice

S’il y a un trouble de perception causé par une information neurosensorielle ou un stimuli néfaste, cela engendrera une perturbation de l’interprétation par le cerveau et par conséquent, il y aura une perturbation de la réponse motrice qui constitue la fonction. Cette perturbation de la fonction se produira par une des trois lois physiologiques d’adaptation du corps humain : soit une compensation, une substitution ou une transformation. En corrigeant la mauvaise information sensorielle (que je nomme « éléments perturbateurs ») qui parvient au cerveau, on obtiendra une réponse motrice beaucoup plus adéquate et par le fait même, une correction du problème mécanique ou postural avec une diminution des douleurs de consultation. Cette façon de procéder apporte des résultats beaucoup plus efficaces à long terme que de traiter simplement le problème mécanique local puisque s’il y a une perturbation du système neurologique, le cerveau continuera d’envoyer une mauvaise réponse motrice et le problème mécanique reviendra continuellement. C’est en fait ce que les professionnels observent dans leurs bureaux : les patients consultent souvent pour un problème qui revient sans arrêt.


Heureusement, l’être humain a une capacité d’adaptation assez remarquable. Cependant, s’il s’adapte pour un problème quelconque, il aura plus de difficultés à s’adapter à un nouveau problème ou à un stimuli néfaste. L’accumulation d’éléments perturbateurs surcharge le système nerveux central. Le jour où le corps ne pourra plus compenser, c’est là que la douleur apparaîtra. C’est le principe de la goutte qui fait déborder le vase. Par exemple, une personne se blesse dans le bas du dos parce qu’elle s’est penchée pour ramasser un crayon. Il ne faut pas pointer du doigt le geste mécanique de s’être penché vers l’avant pour expliquer que cette personne s’est blessée au dos. Tous les éléments perturbateurs précédents cet événement ont forcé le corps à s’adapter et sont ainsi responsables d’une telle blessure. Le soulèvement de cet objet n’est que la goutte qui a fait déborder le vase. Tout traumatisme, quel qu’il soit, engendre une réaction sur le corps dont l’étendu des répercussions se fera en fonction de la stabilité ou de l’instabilité du système neurologique.

Le système neurologique est la clé dans le traitement de la douleur chronique. Si on enlève tous les éléments perturbateurs qui ont forcé le corps humain à s’adapter, il se peut fort bien que vous n’éprouviez plus de douleurs. Le secret réside dans la capacité du corps humain à s’adapter. C’est pour cette raison que plusieurs traitements, pourtant complètement différents les uns des autres, peuvent être tout aussi efficaces pour régler le même problème de consultation. Mais la vraie guérison est celle à long terme. Vous avez donc tout intérêt à enlever le maximum d’éléments perturbateurs si vous désirez être bien longtemps. Moins le vase est rempli, moins il n’y a de chances qu’il ne déborde. On ne peut pas toujours enrayer tous les éléments perturbateurs. L’important est d’en enlever le maximum dans la mesure du possible.

Voici donc les éléments perturbateurs auxquels vous devriez porter une attention particulière et qui représentent une source potentielle d’adaptation pour le corps humain.

-Stress et problème émotionnel (sphère émotionnelle)
-Alimentation (sphère circulatoire)
-Cicatrices
-Pieds (appui plantaire)
-Système manducateur (mâchoire)
-Yeux
-Langue
-Oreilles (système vestibulaire)
-Posture et courbures vertébrales primaires (crânien, dorsal, sacrum)
-Sommeil
-Habitudes de vie

Tous ces éléments perturbateurs, leur influence ainsi que la façon de les traiter sont détaillés dans le livre best-seller « Vaincre la douleur et la maladie » de Sébastien Plante. Ces informations sont essentielles et devraient faire parties de votre éducation.


Source Sébastien Plante, ostéopathe

Recettes Marocaines-Patates douces aux épices


Patates douces aux épices

Préparation : 10 mn
Cuisson : 30 mn
Pour 4 personnes
750 g de patates douces
3 cuillerées à soupe d’huile
1 dose de safran
½ cuillerée à café de cannelle en poudre
1 cuillerée à soupe de sucre
20 g de beurre
Sel
Poivre noir
1. Épluchez les patates douces, passez-les sous l’eau, essuyez-les et coupez-les en morceaux. Versez l’huile dans une casserole à fond épais, ajoutez le safran, la cannelle en poudre, le sucre, le beurre et 2 pincées de sel. Poivrez largement. Lorsque l’huile parfumée est bien chaude, jetez-y les morceaux de patate douce et versez 20 cl d’eau. Couvrez et laissez cuire 30 minutes à feu moyen.
2. Si en fin de cuisson l’eau n’est pas suffisamment évaporée, retirez le couvercle et laissez réduire encore un peu. Servez chaud ou froid.

vendredi 28 octobre 2016

Recettes Pâtisseries orientales-Cornes de gazelle aux amandes

Cornes de gazelle aux amandes

Préparation : 45 mn
Repos de la pâte : 1 heure
Cuisson : 10 à 15 mn
Pour 15 gâteaux
Pour la pâte :
250 g de farine
1 pincée de sel
2 cuillerées à soupe de beurre fondu
1 cuillerée à soupe de miel
Pour la farce :
250 g d’amandes en poudre
100 g de sucre en poudre
1 pincée de sel
2 cuillerées à soupe de beurre fondu
2 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’oranger
Pour la décoration :
1 jaune d’œuf
Amandes effilées
1. Préchauffez le four à 150 °C (th. 5).
2. Préparez la pâte. Dans un saladier, mélangez la farine et la pincée de sel, puis creusez un puits au centre. Versez-y le beurre fondu, le miel et 1 cuillerée à soupe d'eau. Mélangez en ramenant la farine au fur et à mesure vers le centre. Pétrissez longuement, en rajoutant un peu d'eau au besoin. Laissez reposer la pâte pendant 1 heure à température ambiante.
3. Préparez la farce. Mélangez les amandes en poudre, le sucre et la pincée de sel. Ajoutez le beurre fondu puis l'eau de fleur d'oranger ; mélangez jusqu'à ce que la farce soit souple mais compacte. Façonnez-la en petits boudins de la taille d'un doigt environ.
4. Partagez la pâte en deux ou trois portions. Étalez-la très finement (sur 2 mm d'épaisseur environ) sur le plan de travail fariné. Posez un boudin de farce à 5 cm du bord et repliez la pâte par-dessus. Appuyez autour de la farce pour bien souder la pâte, puis coupez celle-ci à l'aide d'une roulette dentelée. Recourbez le chausson obtenu en demi-lune. Répétez l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients.
5. Dorez les cornes de gazelle avec le jaune d'œuf dilué dans 1 cuillerée à soupe d'eau, puis passez-les dans les amandes effilées. Déposez-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Piquez-les de part en part en trois endroits à l'aide d'un cure-dent pour éviter que la pâte se boursoufle à la cuisson. Enfournez pour 10 à 15 minutes.

Appelée « corne de gazelle » du fait de sa forme, cette pâtisserie porte en arabe le nom de « kaab el ghazal », ce qui signifie littéralement « cheville de gazelle ».

Recettes Pâtisseries orientales-Roses des sables


Roses des sables

Préparation : 50 mn
Repos : 3 heures
Cuisson : 3 mn par gâteau
Pour 10 gâteaux
200 g de farine tamisée
1 pincée de sel
1 cuillerée à café de sucre en poudre
2 œufs entiers
1 blanc d’œuf
2 cuillerées à soupe d’huile de goût neutre
Huile pour bain de friture
Pour le sirop :
40 cl d’eau
600 g de sucre en poudre
2 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’oranger
1. Préparez le sirop : dans une casserole, mélangez l’eau, le sucre et l’eau de fleur d’oranger. Faites bouillir pendant 10 à 15 minutes à feu moyen jusqu’à ce que le liquide se concentre. Réservez au chaud.
2. Préparez la pâte : dans un saladier, mélangez la farine, la pincée de sel et le sucre. Faites un puits au centre et cassez-y les œufs. Ajoutez l’huile, mélangez, puis pétrissez la pâte pendant 10 minutes environ en ajoutant un peu d’eau au besoin.
3. Étalez finement la pâte sur un plan de travail fariné ; elle doit être presque transparente. Découpez-la au couteau en de longues bandes de 5 cm de large environ. Enroulez une bande autour d’une fourchette sans trop serrer et collez son extrémité avec du blanc d’œuf. Faites de même pour les autres bandes de pâte.
4. Faites frire les roses des sables dans l’huile chaude pendant 2 à 3 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.
5. Égouttez-les et plongez-les dans le sirop. Laissez-les ensuite s’égoutter et refroidir sur une grille.

Pour ces roses des sables, utilisez des colorants alimentaires pour varier la couleur des gâteaux et obtenir ainsi un joli bouquet !

Recettes Pâtisseries orientales-Briouates aux amandes


Briouates aux amandes

Préparation : 40 mn
Cuisson : 4 mn par gâteau
Pour 20 gâteaux
10 feuilles de brick
Huile pour bain de friture
300 g de miel liquide
Pour la farce :
200 g d’amandes en poudre
50 g de sucre en poudre
1 cuillerée à café de cannelle en poudre
2 cuillerées à soupe d’eau de fleurs d’oranger
1. Préparez la farce. Mélangez les amandes en poudre, le sucre, la cannelle et l’eau de fleur d’oranger jusqu’à obtenir une préparation homogène.
2. Coupez les feuilles de brick en deux. Prenez une demi-feuille (laissez les autres feuilles sous un linge humide pour éviter qu’elles sèchent). Repliez vers le milieu la partie ronde du demi-cercle pour obtenir une bande rectangulaire.
3. Posez un peu de farce à une extrémité de la bande. Pliez la bande en biais sur la farce en formant un triangle. Faites un nouveau pli en retournant ce triangle sur la bande. Continuez de plier en triangle jusqu’au bout de la bande. Glissez le morceau de feuille de brick qui dépasse dans la dernière pliure, comme pour fermer une enveloppe.
4. Faites frire les briouates dans l’huile de friture bien chaude pendant 2 minutes de chaque côté, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Sortez-les de l’huile et plongez-les rapidement dans le miel. Laissez-les ensuite s’égoutter et refroidir sur une grille, elle-même posée sur un plateau pour recueillir le miel.

Cette petite pâtisserie croustillante enrobée de miel vient du Maroc, où elle se décline également en version salée.

jeudi 27 octobre 2016

Recettes Fromages-Chèvre et pain de seigle


Chèvre et pain de seigle

Préparation : 10 mn
Cuisson : 10 mn
Pour 4 personnes
1 chèvre sainte-maure
4 tranches de pain de seigle aux raisins
2 courgettes
Basilic
2 cuillerées à soupe de tapenade
3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
Sel
Poivre du moulin
1. Lavez les courgettes, essuyez-les et râpez-les. Faites-les revenir 4 à 5 minutes à la poêle dans 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive. Salez, poivrez et parfumez de basilic.
2. Badigeonnez les tranches de pain d’huile d’olive sur une face. Faites-les dorer sous le gril du four. Tartinez-les de tapenade, puis des courgettes et de sainte-maure coupé en fines rondelles. Passez-les sous le gril du four (attention, le pain brûle vite).
3. Arrosez d’un filet d’huile d’olive. Poivrez. Servez avec un mesclun.

Recettes Fromages-Poires farcies au roquefort


Poires farcies au roquefort

Préparation : 10 mn
Cuisson : Sans
Pour 6 personnes
6 poires
75 g de roquefort
45 g de fromage frais type Saint-Moret
30 g de cerneaux de noix
Vinaigre balsamique
Poivre du moulin
1. Lavez et épluchez les poires. Découpez un chapeau à un tiers du haut. Evidez le cœur à l’aide d’une cuillère parisienne en veillant à garder les poires entières intactes.
2. Hachez les cerneaux de noix. Dans une jatte, mélangez le fromage frais avec le roquefort émietté et les noix hachées. Poivrez.
3. Garnissez les poires évidées avec la farce. Réservez au frais et arrosez d’un filet de vinaigre balsamique au moment de servir.



Recettes Fromages-Fondue piémontaise


Fondue piémontaise

Préparation : 20 mn
Repos : 12 heures
Pour 6 personnes
600 g de Fontina
1 l de lait
300 g d’emmental
50 g de beurre
6 jaunes d’œufs
Sel et poivre du moulin
400 g de pain de campagne
Lamelles de truffes blanche
1. Coupez le pain en tranches puis en cubes de 2 cm.
2. Retirez la croûte du fromage et taillez-le en petites lamelles fines. Mettez-les dans un bol, recouvrez de 80 cl de lait et laissez reposer 12 heures au réfrigérateur.
3. Dans un autre bol, battez les jaunes d’œufs avec le reste du lait.
4. Faites chauffer le beurre dans le poêlon, à feu aussi doux que possible ou au bain-marie. Ajoutez le fromage et son lait de trempage et faites fondre le mélange, en remuant sans arrêt avec une spatule en bois, jusqu’à ce qu’il soit lisse et crémeux.
5. Toujours à chaleur très douce, incorporez ensuite progressivement les jaunes d’œufs, sans cesser de remuer. Salez et donnez quelques tours de moulin à poivre.
6. Placez le réchaud et le poêlon sur la table et maintenez à température minimum. Le mélange doit rester crémeux, mais sans jamais atteindre l’ébullition, pour que les jaunes d’œufs ne coagulent pas.
7. Servez les cubes de pain en même temps : chacun les pique avec une longue fourchette, puis les plonge dans le poêlon, en tournant pour bien les enrober du mélange.
8. Pour un repas de fête, comme en Italie, posez de fines tranches de pain légèrement grillé sur les assiettes, nappez de Fonduta et parsemez de quelques lamelles de truffe blanche.

On trouve la Fontina dans toutes les bonnes épiceries italiennes : c’est un des fromages de la péninsule les plus connus hors de ses frontières. Sa pâte mi-dure, de saveur fruitée, se prête parfaitement à la fondue.

mercredi 26 octobre 2016

Recettes Fromages-Tourteau brûlé

Tourteau brûlé

Préparation : 20 mn
Repos : 3 heures
Cuisson : 45 mn
Pour 4 personnes
250 g de chèvre frais en faisselle
260 g de farine
170 g de beurre
150 g de sucre en poudre
50 g de maïzena
5 œufs
3 cuillerées à café de kirsch
Sel
1. Dans une jatte, préparez la pâte du tourteau avec 200 g de farine, 150 g de beurre, 1 pincée de sel et un peu d’eau. Pétrissez du bout des doigts et, lorsque la pâte ne colle plus, formez une boule et laissez-la reposer 3 heures au frais sous un torchon.
2. Versez le fromage égoutté dans une terrine avec 2 œufs entiers et 3 jaunes dont vous réservez les blancs. Travaillez vigoureusement cet appareil à la fourchette, puis ajoutez 50 g de farine, la Maïzena et le kirsch. Remuez pour obtenir un mélange homogène et lisse.
3. Préchauffez le four à 240 °C (th. 8). Battez au fouet les 3 blancs en neige très fermes (avec une pincée de sel), et incorporez-les à la préparation en soulevant délicatement la masse.
4. Beurrez et farinez un moule à tourteau, (ou à manqué), garnissez-le de pâte, égalisez à la spatule et enfournez 45 minutes. Le tourteau gonfle et la partie aérienne prend cette couleur caractéristique de « brûlé » qui lui donne son goût. Servez après complet refroidissement.

Choisissez un chèvre frais en faisselle fermier du Rouergue, du Berry ou du Poitou : la région d’origine de cette recette. Ce sont des fromages aux parfums légers qui s’apprêtent très bien en dessert.

Recettes Fromages-Brochettes de tofu


Brochettes de tofu

Préparation : 20 mn
Cuisson : 25 mn
Repos : 1 heure
Pour 4 personnes
400 g de tofu
1 poivron rouge
1 botte d’oignons nouveaux
8 tomates cerises
2 cuillerées à soupe de sauce soja
2 cuillerées à soupe d’huile de sésame
1 cuillerée à soupe de graines de sésame
Quelques feuilles de salade
Quelques brins de coriandre fraîche
Sel et poivre du moulin
1. Égouttez le tofu et coupez-le en cubes de 2 cm de côté. Disposez-les dans un plat creux et versez l’huile de sésame et la sauce soja. Salez et poivrez, remuez et laissez mariner 1 heure. Préchauffez le four à 240 °C (th. 8).
2. Faites griller le poivron sur toutes ses faces sous le gril. Quand la peau est moire et cloquée, sortez-le et laissez refroidir dans un sac plastique fermé. Une fois froid, pelez-le et épépinez-le. Coupez-le en carrés et réservez-les.
3. Nettoyez les oignons en laissant des fanes vertes et coupez-les en deux.
4. Montez les brochettes en bois en alternant tofu, poivron, tomates cerise et oignon frais. Badigeonnez les brochettes avec le reste de la marinade et parsemez-les de graines de sésame avant de les faire cuire 5 à 7 minutes au barbecue ou sous le gril de votre four.
5. Servez les brochettes dans des feuilles de salade parsemées de coriandre fraîche ciselée.

Le tofu est un fromage végétal caillé tiré du lait de soja. Vous le trouverez au rayon diététique des grands magasins ou dans les épiceries orientales. Il faut l’acheter un peu affiné pour qu’il soit bien ferme et qu’il tienne sur les brochettes.