lundi 31 octobre 2016

Recettes Marocaines-Salade de persil


Salade de persil

Préparation : 10 mn
Cuisson : sans
Pour 3 à 4 personnes
1 gros bouquet de persil plat très frais
1 oignon blanc moyen
2 gros citrons
Sel
1. Rincez le persil et essorez-le à fond dans du papier absorbant. Hachez finement les feuilles. Épluchez l’oignon et hachez-le finement.
2. Pelez 1 citron à vif, coupez-le en dés, en retirant les membranes blanches et les pépins. Pressez le second citron pour en extraire le jus. Mélangez le persil, l’oignon et les dés de citron. Salez légèrement et arrosez de jus de citron. Mélangez à nouveau.
3. Servez frais, seul ou avec d’autres salades, ou encore avec une entrée chaude.

dimanche 30 octobre 2016

Recettes Marocaines-Chorba aux légumes

Chorba aux légumes

Préparation : 25 mn
Cuisson : 40 mn
Pour 6 personnes
2 gros oignons
4 blancs de poireau
2 pommes de terre
4 carottes
2 navets
4 tomates
2 branches de céleri
50 g de beurre
2 litres de bouillon de bœuf
1 cuillerée à café de curcuma
50 g de vermicelle
4 branches de persil
4 branches de coriandre
Sel
Poivre noir
1. Pelez les oignons et hachez-les. Nettoyez les poireaux, fendez-les en deux, détaillez-les en rondelles et lavez-les. Epluchez les pommes de terre, les carottes et les navets et coupez-les en dés. Plongez les tomates 10 secondes dans de l’eau bouillante, rafraîchissez-les aussitôt, pelez-les et concassez-les au couteau. Détaillez les branches de céleri en fines lamelles.
2. Faites fondre le beurre dans un faitout et, quand il est bien mousseux, faites-y revenir les oignons et les poireaux sans les laisser dorer. Ajoutez les pommes de terre, puis arrosez avec le bouillon et portez à ébullition.
3. Ajoutez alors les carottes, les navets, les tomates et le céleri dans le faitout. Salez légèrement, car le bouillon est déjà salé, poivrez largement. Ajoutez le curcuma, mélangez, couvrez. Dès la reprise de l’ébullition, comptez 20 minutes.
4. Versez le vermicelle en pluie dans la soupe et laissez cuire pendant encore 5 minutes.
5. Rincez, épongez soigneusement le persil et la coriandre, hachez-en les feuilles. Versez la soupe en soupière, parsemez de persil et de coriandre hachés et servez sans attendre.

samedi 29 octobre 2016

Recettes Marocaines-Patates douces aux épices


Patates douces aux épices

Préparation : 10 mn
Cuisson : 30 mn
Pour 4 personnes
750 g de patates douces
3 cuillerées à soupe d’huile
1 dose de safran
½ cuillerée à café de cannelle en poudre
1 cuillerée à soupe de sucre
20 g de beurre
Sel
Poivre noir
1. Épluchez les patates douces, passez-les sous l’eau, essuyez-les et coupez-les en morceaux. Versez l’huile dans une casserole à fond épais, ajoutez le safran, la cannelle en poudre, le sucre, le beurre et 2 pincées de sel. Poivrez largement. Lorsque l’huile parfumée est bien chaude, jetez-y les morceaux de patate douce et versez 20 cl d’eau. Couvrez et laissez cuire 30 minutes à feu moyen.
2. Si en fin de cuisson l’eau n’est pas suffisamment évaporée, retirez le couvercle et laissez réduire encore un peu. Servez chaud ou froid.

vendredi 28 octobre 2016

Recettes Pâtisseries orientales-Cornes de gazelle aux amandes

Cornes de gazelle aux amandes

Préparation : 45 mn
Repos de la pâte : 1 heure
Cuisson : 10 à 15 mn
Pour 15 gâteaux
Pour la pâte :
250 g de farine
1 pincée de sel
2 cuillerées à soupe de beurre fondu
1 cuillerée à soupe de miel
Pour la farce :
250 g d’amandes en poudre
100 g de sucre en poudre
1 pincée de sel
2 cuillerées à soupe de beurre fondu
2 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’oranger
Pour la décoration :
1 jaune d’œuf
Amandes effilées
1. Préchauffez le four à 150 °C (th. 5).
2. Préparez la pâte. Dans un saladier, mélangez la farine et la pincée de sel, puis creusez un puits au centre. Versez-y le beurre fondu, le miel et 1 cuillerée à soupe d'eau. Mélangez en ramenant la farine au fur et à mesure vers le centre. Pétrissez longuement, en rajoutant un peu d'eau au besoin. Laissez reposer la pâte pendant 1 heure à température ambiante.
3. Préparez la farce. Mélangez les amandes en poudre, le sucre et la pincée de sel. Ajoutez le beurre fondu puis l'eau de fleur d'oranger ; mélangez jusqu'à ce que la farce soit souple mais compacte. Façonnez-la en petits boudins de la taille d'un doigt environ.
4. Partagez la pâte en deux ou trois portions. Étalez-la très finement (sur 2 mm d'épaisseur environ) sur le plan de travail fariné. Posez un boudin de farce à 5 cm du bord et repliez la pâte par-dessus. Appuyez autour de la farce pour bien souder la pâte, puis coupez celle-ci à l'aide d'une roulette dentelée. Recourbez le chausson obtenu en demi-lune. Répétez l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients.
5. Dorez les cornes de gazelle avec le jaune d'œuf dilué dans 1 cuillerée à soupe d'eau, puis passez-les dans les amandes effilées. Déposez-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Piquez-les de part en part en trois endroits à l'aide d'un cure-dent pour éviter que la pâte se boursoufle à la cuisson. Enfournez pour 10 à 15 minutes.

Appelée « corne de gazelle » du fait de sa forme, cette pâtisserie porte en arabe le nom de « kaab el ghazal », ce qui signifie littéralement « cheville de gazelle ».

Recettes Pâtisseries orientales-Roses des sables


Roses des sables

Préparation : 50 mn
Repos : 3 heures
Cuisson : 3 mn par gâteau
Pour 10 gâteaux
200 g de farine tamisée
1 pincée de sel
1 cuillerée à café de sucre en poudre
2 œufs entiers
1 blanc d’œuf
2 cuillerées à soupe d’huile de goût neutre
Huile pour bain de friture
Pour le sirop :
40 cl d’eau
600 g de sucre en poudre
2 cuillerées à soupe d’eau de fleur d’oranger
1. Préparez le sirop : dans une casserole, mélangez l’eau, le sucre et l’eau de fleur d’oranger. Faites bouillir pendant 10 à 15 minutes à feu moyen jusqu’à ce que le liquide se concentre. Réservez au chaud.
2. Préparez la pâte : dans un saladier, mélangez la farine, la pincée de sel et le sucre. Faites un puits au centre et cassez-y les œufs. Ajoutez l’huile, mélangez, puis pétrissez la pâte pendant 10 minutes environ en ajoutant un peu d’eau au besoin.
3. Étalez finement la pâte sur un plan de travail fariné ; elle doit être presque transparente. Découpez-la au couteau en de longues bandes de 5 cm de large environ. Enroulez une bande autour d’une fourchette sans trop serrer et collez son extrémité avec du blanc d’œuf. Faites de même pour les autres bandes de pâte.
4. Faites frire les roses des sables dans l’huile chaude pendant 2 à 3 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.
5. Égouttez-les et plongez-les dans le sirop. Laissez-les ensuite s’égoutter et refroidir sur une grille.

Pour ces roses des sables, utilisez des colorants alimentaires pour varier la couleur des gâteaux et obtenir ainsi un joli bouquet !

Recettes Pâtisseries orientales-Briouates aux amandes


Briouates aux amandes

Préparation : 40 mn
Cuisson : 4 mn par gâteau
Pour 20 gâteaux
10 feuilles de brick
Huile pour bain de friture
300 g de miel liquide
Pour la farce :
200 g d’amandes en poudre
50 g de sucre en poudre
1 cuillerée à café de cannelle en poudre
2 cuillerées à soupe d’eau de fleurs d’oranger
1. Préparez la farce. Mélangez les amandes en poudre, le sucre, la cannelle et l’eau de fleur d’oranger jusqu’à obtenir une préparation homogène.
2. Coupez les feuilles de brick en deux. Prenez une demi-feuille (laissez les autres feuilles sous un linge humide pour éviter qu’elles sèchent). Repliez vers le milieu la partie ronde du demi-cercle pour obtenir une bande rectangulaire.
3. Posez un peu de farce à une extrémité de la bande. Pliez la bande en biais sur la farce en formant un triangle. Faites un nouveau pli en retournant ce triangle sur la bande. Continuez de plier en triangle jusqu’au bout de la bande. Glissez le morceau de feuille de brick qui dépasse dans la dernière pliure, comme pour fermer une enveloppe.
4. Faites frire les briouates dans l’huile de friture bien chaude pendant 2 minutes de chaque côté, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Sortez-les de l’huile et plongez-les rapidement dans le miel. Laissez-les ensuite s’égoutter et refroidir sur une grille, elle-même posée sur un plateau pour recueillir le miel.

Cette petite pâtisserie croustillante enrobée de miel vient du Maroc, où elle se décline également en version salée.

jeudi 27 octobre 2016

Recettes Fromages-Chèvre et pain de seigle


Chèvre et pain de seigle

Préparation : 10 mn
Cuisson : 10 mn
Pour 4 personnes
1 chèvre sainte-maure
4 tranches de pain de seigle aux raisins
2 courgettes
Basilic
2 cuillerées à soupe de tapenade
3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
Sel
Poivre du moulin
1. Lavez les courgettes, essuyez-les et râpez-les. Faites-les revenir 4 à 5 minutes à la poêle dans 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive. Salez, poivrez et parfumez de basilic.
2. Badigeonnez les tranches de pain d’huile d’olive sur une face. Faites-les dorer sous le gril du four. Tartinez-les de tapenade, puis des courgettes et de sainte-maure coupé en fines rondelles. Passez-les sous le gril du four (attention, le pain brûle vite).
3. Arrosez d’un filet d’huile d’olive. Poivrez. Servez avec un mesclun.

Recettes Fromages-Poires farcies au roquefort


Poires farcies au roquefort

Préparation : 10 mn
Cuisson : Sans
Pour 6 personnes
6 poires
75 g de roquefort
45 g de fromage frais type Saint-Moret
30 g de cerneaux de noix
Vinaigre balsamique
Poivre du moulin
1. Lavez et épluchez les poires. Découpez un chapeau à un tiers du haut. Evidez le cœur à l’aide d’une cuillère parisienne en veillant à garder les poires entières intactes.
2. Hachez les cerneaux de noix. Dans une jatte, mélangez le fromage frais avec le roquefort émietté et les noix hachées. Poivrez.
3. Garnissez les poires évidées avec la farce. Réservez au frais et arrosez d’un filet de vinaigre balsamique au moment de servir.



Recettes Fromages-Fondue piémontaise


Fondue piémontaise

Préparation : 20 mn
Repos : 12 heures
Pour 6 personnes
600 g de Fontina
1 l de lait
300 g d’emmental
50 g de beurre
6 jaunes d’œufs
Sel et poivre du moulin
400 g de pain de campagne
Lamelles de truffes blanche
1. Coupez le pain en tranches puis en cubes de 2 cm.
2. Retirez la croûte du fromage et taillez-le en petites lamelles fines. Mettez-les dans un bol, recouvrez de 80 cl de lait et laissez reposer 12 heures au réfrigérateur.
3. Dans un autre bol, battez les jaunes d’œufs avec le reste du lait.
4. Faites chauffer le beurre dans le poêlon, à feu aussi doux que possible ou au bain-marie. Ajoutez le fromage et son lait de trempage et faites fondre le mélange, en remuant sans arrêt avec une spatule en bois, jusqu’à ce qu’il soit lisse et crémeux.
5. Toujours à chaleur très douce, incorporez ensuite progressivement les jaunes d’œufs, sans cesser de remuer. Salez et donnez quelques tours de moulin à poivre.
6. Placez le réchaud et le poêlon sur la table et maintenez à température minimum. Le mélange doit rester crémeux, mais sans jamais atteindre l’ébullition, pour que les jaunes d’œufs ne coagulent pas.
7. Servez les cubes de pain en même temps : chacun les pique avec une longue fourchette, puis les plonge dans le poêlon, en tournant pour bien les enrober du mélange.
8. Pour un repas de fête, comme en Italie, posez de fines tranches de pain légèrement grillé sur les assiettes, nappez de Fonduta et parsemez de quelques lamelles de truffe blanche.

On trouve la Fontina dans toutes les bonnes épiceries italiennes : c’est un des fromages de la péninsule les plus connus hors de ses frontières. Sa pâte mi-dure, de saveur fruitée, se prête parfaitement à la fondue.

mercredi 26 octobre 2016

Recettes Fromages-Tourteau brûlé

Tourteau brûlé

Préparation : 20 mn
Repos : 3 heures
Cuisson : 45 mn
Pour 4 personnes
250 g de chèvre frais en faisselle
260 g de farine
170 g de beurre
150 g de sucre en poudre
50 g de maïzena
5 œufs
3 cuillerées à café de kirsch
Sel
1. Dans une jatte, préparez la pâte du tourteau avec 200 g de farine, 150 g de beurre, 1 pincée de sel et un peu d’eau. Pétrissez du bout des doigts et, lorsque la pâte ne colle plus, formez une boule et laissez-la reposer 3 heures au frais sous un torchon.
2. Versez le fromage égoutté dans une terrine avec 2 œufs entiers et 3 jaunes dont vous réservez les blancs. Travaillez vigoureusement cet appareil à la fourchette, puis ajoutez 50 g de farine, la Maïzena et le kirsch. Remuez pour obtenir un mélange homogène et lisse.
3. Préchauffez le four à 240 °C (th. 8). Battez au fouet les 3 blancs en neige très fermes (avec une pincée de sel), et incorporez-les à la préparation en soulevant délicatement la masse.
4. Beurrez et farinez un moule à tourteau, (ou à manqué), garnissez-le de pâte, égalisez à la spatule et enfournez 45 minutes. Le tourteau gonfle et la partie aérienne prend cette couleur caractéristique de « brûlé » qui lui donne son goût. Servez après complet refroidissement.

Choisissez un chèvre frais en faisselle fermier du Rouergue, du Berry ou du Poitou : la région d’origine de cette recette. Ce sont des fromages aux parfums légers qui s’apprêtent très bien en dessert.

Recettes Fromages-Brochettes de tofu


Brochettes de tofu

Préparation : 20 mn
Cuisson : 25 mn
Repos : 1 heure
Pour 4 personnes
400 g de tofu
1 poivron rouge
1 botte d’oignons nouveaux
8 tomates cerises
2 cuillerées à soupe de sauce soja
2 cuillerées à soupe d’huile de sésame
1 cuillerée à soupe de graines de sésame
Quelques feuilles de salade
Quelques brins de coriandre fraîche
Sel et poivre du moulin
1. Égouttez le tofu et coupez-le en cubes de 2 cm de côté. Disposez-les dans un plat creux et versez l’huile de sésame et la sauce soja. Salez et poivrez, remuez et laissez mariner 1 heure. Préchauffez le four à 240 °C (th. 8).
2. Faites griller le poivron sur toutes ses faces sous le gril. Quand la peau est moire et cloquée, sortez-le et laissez refroidir dans un sac plastique fermé. Une fois froid, pelez-le et épépinez-le. Coupez-le en carrés et réservez-les.
3. Nettoyez les oignons en laissant des fanes vertes et coupez-les en deux.
4. Montez les brochettes en bois en alternant tofu, poivron, tomates cerise et oignon frais. Badigeonnez les brochettes avec le reste de la marinade et parsemez-les de graines de sésame avant de les faire cuire 5 à 7 minutes au barbecue ou sous le gril de votre four.
5. Servez les brochettes dans des feuilles de salade parsemées de coriandre fraîche ciselée.

Le tofu est un fromage végétal caillé tiré du lait de soja. Vous le trouverez au rayon diététique des grands magasins ou dans les épiceries orientales. Il faut l’acheter un peu affiné pour qu’il soit bien ferme et qu’il tienne sur les brochettes.

Recettes Fromages-Aligot au cantal

Aligot au cantal

Préparation : 20 mn
Cuisson : 40 mn
Pour 6 personnes
1,2 kg de pommes de terre à chair ferme
600 g de tomme fraîche de cantal
20 cl de crème fraîche
3 gousses d’ail
Sel et poivre du moulin
1. Épluchez les pommes de terre et coupez-les en gros cubes. Ecroûtez la tome fraîche et taillez-la en fines lamelles.
2. Faites cuire les pommes de terre à grande eau salée avec une gousse d’ail pelée. Écrasez-les ensuite en purée à la fourchette puis détendez celle-ci avec de la crème fraîche. La purée doit rester consistante. Pelez et pilez finement 2 gousses d’ail.
3. Versez la purée dans un poêlon de terre (ou dans une casserole classique), assaisonnez de sel et de poivre et faites-la dessécher à feu très doux.
4. Quand la purée est très chaude, ajoutez peu à peu le fromage et les gousses d’ail pilées, tout en travaillant vigoureusement ce mélange pendant environ 15 minutes en veillant à ne pas le faire attacher. L’aligot est à point quand le fromage « file » parfaitement à la manière d’une fondue.
5. Servez très chaud, avec une viande rôtie, ou en plat principal avec une salade verte.

La tome fraîche, sans croûte, ne se conserve que peu de temps. A défaut de cantal, cette recette sera excellente avec une tome fraîche de Salers ou de Lauiole, tous fromages AOC d’Auvergne à pâte dure.

lundi 24 octobre 2016

Dessins de presse


Dessins de presse

dimanche 23 octobre 2016

Recettes Desserts-Brownies au Nutella


Brownies au Nutella

Préparation : 15 mn
Cuisson : 15 mn
Pour 6 personnes
200 g de Nutella
150 g de farine
100 g de noisettes
1 sachet de sucre vanillé
3 œufs
1 sachet de levure
1. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6). Broyez grossièrement les noisettes. Faites ramollir le nutella au bain-marie.
2. Dans un récipient, battez les œufs. Ajoutez le sucre vanillé, la farine et la levure. Remuez et faites couler lentement le nutella. Rajoutez les noisettes.
3. Versez la préparation dans un moule carré préalablement beurré. Lissez la surface.
4. Enfournez pendant 15 minutes. Plantez un couteau au cœur, la cuisson est réussie s’il ressort propre et lisse.
5. Laissez tiédir, démoulez et coupez en gros carrés.

 Conseil 
Si vous désirez des brownies fondants, diminuez la cuisson de 5 mn. 
Pour aller plus vite : versez la préparation dans des petits moules carrés d’une seule portion. 5 mn de cuisson suffisent.

Recettes Desserts-Clafoutis aux pruneaux


Clafoutis aux pruneaux

Préparation : 15 mn
Cuisson : 40 mn
Pour 4 personnes :
200 ml de lait
2 jaunes d’œufs
30 g de poudre de flan à la vanille
30 g de poudre d’amandes
2 œufs
250 g de crème fraîche épaisse
2 cuillerées à soupe d’eau-de-vie de pruneau
120 g de sucre
100 g de pruneaux
1. Mixez le lait et les jaunes d’œufs.
2. Mélangez la poudre de flan et la poudre d‘amande, puis ajoutez au mélange précédent avec les 2 œufs entiers.
3. Incorpore la crème fraîche épaisse et l’eau-de-vie de pruneaux. Mélangez délicatement en ajoutant le sucre.
4. Préchauffez le four à 180 °C (th. 6).
5. Rangez les pruneaux dans un plat de cuisson beurré. Versez délicatement l’appareil sur les pruneaux. Faites cuire au four 40 minutes environ. Le clafoutis doit être ferme à la sortie du four.

Vous pouvez remplacer l’eau-de-vie de pruneaux par de l’eau de fleur d’oranger.


samedi 22 octobre 2016

Infos santé-Impression 3D : un plâtre équipé d'un dispositif à ultrasons


Impression 3D : un plâtre équipé d'un dispositif à ultrasons

L'Osteoid devrait permettre de réparer les fractures osseuses plus rapidement qu’avec un plâtre classique.
  
Réalisé par impression 3D, l'Osteoid doit permettre de réparer les fractures osseuses plus rapidement grâce à un système à ultrasons. adesignaward.com

Réparer les fractures osseuses près de 40% plus rapidement qu’avec un plâtre classique ? C’est la prétention de l’Osteoid, un plâtre réalisé par impression 3D et imaginé par le designer turc Deniz Karasahin, qui a reçu pour cette invention le premier prix du  A’ Design Award dans la catégorie "3D Printed Forms and Products Design".
Léger, aéré et résistant à l'eau, l'Osteoid n'empêche pas son porteur de prendre une douche et peut être facilement glissé dans une chemise ou une veste. Il est également peu encombrant, car conçu selon la morphologie du malade.

  • Un système de consolidation des fractures par ultrasons
Surtout, ce plâtre d’un nouveau genre utilise un système à ultrasons qui doit permettre aux os de se ressouder 38% plus rapidement qu'avec un plâtre classique.


Ce dispositif LIPUS (Low Intensity Pulsed Ultra Sound) qui équipe l'Osteoid est un système de consolidation des fractures par ultrasons de basse intensité à destination des fractures récentes non consolidées.
Il comporte une unité de commande  reliée par un fil à un petit émetteur d'ultrasons qui doit être placé au-dessus du site de fracture pendant 20 mn par jour. Les alvéoles qui rendent ce plâtre si léger et aéré permettront de placer les électrodes aux endroits les plus propices à la consolidation de l'os.

  • Un soutien renforcé à l'endroit de la fracture
Les moulages imprimés seront adaptés à chaque patient. Pour cela, une série de radiographies sera réalisée pour définir la blessure, avant que des scans 3D permettent de disposer d'une vision numérique des muscles.


Transmises à un logiciel de modélisation, ces données permettront de réaliser le plâtre via une imprimante 3D avec un soutien renforcé à l'endroit de la fracture. Il est enfin installé sur le patient qui le gardera jusqu'à sa guérison.
Seul inconvénient : un temps de fabrication nettement plus long que celui d'un plâtre classique : ce dernier peut en effet être posé en une dizaine de minutes tandis que l'Osteoid demandera environ 3 heures de fabrication. Mais nul doute qu'avec l'amélioration de l'impression 3D, il sera possible de réduire cette durée à l'avenir.


Source sciencesetavenir.fr

mercredi 19 octobre 2016

Billets-François Hollande, l’insignifiant


François Hollande, l’insignifiant

La publication du dernier livre en date sur François Hollande – « Un président ne devrait pas dire ça… » – suscite la dernière tempête médiatique autour de la personnalité du Président, et peut-être la dernière de sa carrière tout court.

Gérard Davet et Fabrice Lhomme, deux journalistes du journal Le Monde, ont rencontré François Hollande 61 fois ces dernières années. Ils en ont composé ce qu’ils considèrent comme un « audit » de son quinquennat — pas une défense de François Hollande, ni un réquisitoire. Le livre laisse d’ailleurs la parole à d’autres proches du pouvoir, comme Manuel Valls, Stéphane Le Foll, Jean-Pierre Jouyet, Bernard Cazeneuve, et même l’ennemi de toujours Nicolas Sarkozy. Mais les journalistes ne sont pas tendres avec M. Hollande, avouant qu’il a « du mal à se remettre en cause ».

« Il a le sentiment que ce qu’il fait est bien, mais qu’on ne le comprend pas. C’est à moitié vrai, car il communique de façon catastrophique. Et il a donné le fouet pour se faire battre à plusieurs reprises, notamment sur l’épisode Leonarda. Mais tout de suite il répond : ‘oui, mais j’ai été obligé…’ Gérard Davet confirme : « Il ne confesse jamais une erreur et rejette assez souvent la faute sur les autres ».
Hollande agit en se racontant agir
Mais le style de communication n’est pas tout. François Hollande aime le pouvoir, ne le partage pas, et décoche ses flèches assassines. « François Hollande aura inauguré un genre particulier d’exercice du pouvoir : agir en se racontant agir », résume Le Point en listant quelques-uns des meilleurs traits, à moins que ce ne soient les pires…

  • Autosatisfaction : « Quand je regarde rétrospectivement, je me dis, finalement, c’était logique. Qui était le meilleur dans cette génération ? Qui avait anticipé ? Au-delà des aléas de la vie, il y avait sans doute une logique qui m’a conduit là. Il n’y a pas que du hasard. »

  • Ségolène Royal : « Le politique du couple, c’était moi, les enfants l’avaient compris. »

  • Jean-Marc Ayrault : « Il est tellement loyal qu’il est inaudible. »

  • Nicolas Sarkozy : « C’est le petit de Gaulle. On a eu Napoléon le petit, eh bien, là, ce serait de Gaulle le petit. » « Ce qu’on ne voit pas chez lui, c’est qu’il ne fait pas le partage entre ce qui est possible et ce qui n’est pas possible, le légal et le non-légal, le décent et le non-décent. Pourquoi cette espèce d’appât de l’argent ? […] Il s’entoure de gens d’argent. Pourquoi ? […] L’argent est toujours l’argent ! C’est ça qui est étonnant. » « Moi, président de la République, je n’ai jamais été mis en examen. […] Je n’ai jamais espionné un juge, je n’ai jamais rien demandé à un juge, je n’ai jamais été financé par la Libye. »
  • Les Verts : « des cyniques et des emmerdeurs. »

  • La justice : « Parce que c’est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux… On n’aime pas le politique. La justice n’aime pas le politique… »

Et au-delà de ces petites phrases fielleuses, d’autres plus problématiques sur la Grèce — qui aurait « demandé » à la Russie d’imprimer des drachmes parce qu’elle n’avait plus les moyens techniques de le faire, en pleine crise de l’euro. Vraies ou fausses, elles posent sérieusement la question de la capacité du Président à ne pas lâcher des informations qui devraient rester secrètes, quand les sujets relèvent plus de la diplomatie que de la bienséance.
Hollande ne contrôle pas sa communication
Même en termes de communication, François Hollande ne contrôle plus rien. Il affirme dans le livre que Valérie Trierweiler, une « femme blessée », a inventé cette histoire de sans-dents ; s’ensuit une passe d’armes par médias interposés qui se termine par une défaite. Oui, il l’a bien dit, preuve à l’appui.

Il s’aliène les magistrats, signe de sa prochaine promotion sur un futur « Mur des Cons » ; il essaie de placer maladroitement des remerciements à la justice dans son discours de cérémonie pour les victimes de l’attentat de Nice.

Mais pourquoi, pour commencer, s’être autant confié à des journalistes ? La profession qui, entre toutes, est la moins bien placée pour garder des secrets ? Les deux auteurs du livre ont leur idée sur la question. Fabrice Lhomme ne parle pas de connivence mais confirme que le chef de l’État « ne cesse de rencontrer des journalistes ». « Je pense qu’il en fait trop. Il voit trop de journalistes. Il est obsédé par la presse, par ce que va écrire tel journal, ce que va révéler telle radio, ce qu’il va voir à la télé. Et ça l’empêche de prendre de la hauteur. » Et Gérard Davet de nous apprendre que « quand François Hollande part en vacances, il emmène avec lui les archives du Monde. Il découpe des articles du monde, les emmène, et les lit au bord de la piscine pendant ses vacances. »

« Il y a une forme d’insouciance revendiquée chez François Hollande. Il est très naïf. »
Il est trop tard
François Hollande prend davantage de précautions désormais, bien qu’il soit trop tard, beaucoup trop tard. Reste une ultime question en suspens : pourquoi deux journalistes du Monde, si proches des confidences du Chef de l’État en exercice, choisissent-ils aujourd’hui d’étaler tous ces secrets en place publique, pulvérisant une relation de confiance longuement bâtie ?

La réponse est malheureusement évidente : parce que c’était la seule chose à faire. Comme d’innombrables observateurs de la vie politique française, Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont compris que François Hollande n’a pas l’ombre d’une chance d’une réélection en 2017. Plus rien ne pourra sauver sa candidature. Personne ne le voit au second tour, à supposer qu’il se lance.

Bien que de gauche, nos deux journalistes ont donc adopté la seule attitude économiquement viable : tirer profit des secrets du Président socialiste pendant qu’ils valent encore quelque chose. Ils l’ont déçu, certes, mais craignent peu son courroux. François Hollande disparaîtra des écrans radars en 2017, vraisemblablement pour toujours.


Source contrepoints.org
Photo By: Jean-Marc Ayrault – CC BY 2.0
Par Stéphane Montabert.


Stéphane Montabert est fondateur de l'UDC Renens et blogueur.